Note de lecture

(par Élisée Bec)


Né en 1968, Christophe Schaeffer, philosophe, poète, musicien et plasticien, a publié une quinzaine d’ouvrages. Il mène de front une triple carrière de philosophe (thèse de doctorat en 2007, sur la question de la séparation), de concepteur lumière (pour le théâtre, la danse contemporaine et le cirque) et d’écrivain.

Son recueil aImer à quatre temps vient de paraître aux éditions Librécrit, préfacé par Werner Lambersy et illustré par Julie Delarme. Long poème fragmenté en très petites unités, “entre l’amer et l’aImer, ce texte se joue d’une lettre autant que de l’être”.


Christophe Schaeffer : aImer à quatre temps (éditions Librécrit), 82 pages, 20 €, ISBN 978-2-915529-35-7.

Quelques extraits en diront plus long qu’un long discours :

S’écoulent le long du fleuve triste
Nos étreintes félines
Un cri d’enfant jaillissant de terre
Par une cavale innocente et joyeuse
Dans les plumes décimées de la nuit

*

L’aube
S’étire doucement
À l’endroit du monde
Où naissent tous les amants

*

L’humaine montagne

D’où descend le torrent des regrets
À la fonte du désir


À son sujet, on consultera avec profit :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Schaeffer
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=auteurs&obj=artiste&no=14807
http://www.le-capital-des-mots.fr/2017/05/le-capital-des-mots-christophe-schaeffer.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire