jeudi 30 septembre 2021

Éditorial

 

n° 65 (octembre 2021)

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

Rappel : un nouveau numéro est mis en ligne le soir du dernier jour de chaque mois

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  



« La poésie est cette démarche qui par le mot, l'image, le mythe, 

l'amour et l'humour m'installe au cœur vivant de moi-même et du monde.

Le poète est cet être très vieux et très neuf, très complexe et très simple, qui, 

aux confins vécus du rêve et du réel, du jour et de la nuit, entre absence 

et présence, cherche et reçoit dans le déclenchement soudain 

des cataclysmes intérieurs le mot de passe de la connivence et de la puissance. » 

(Aimé Césaire, dans une communication orale au Congrès de Philosophie de Port-au-Prince (Haïti) 

en 1944, reproduit dans la revue Tropiques (Fort-de-France, Martinique), janvier 1945 

et repris en exergue de l'avant-propos de Aimé Césaire, La poésie, Le Seuil, 1994-2006, p. 5.)

 




Trente-et-un poètes pour le mois d'octembre, dont neuf nouvelles « recrues » : Mohamed Gassara, Pascal Giovannetti, Pierre Lamy, Matthieu Lorin, Chancelvie LuyelolaJacques MerceronMyriam OH, Joep Polderman et Joseph Pommier — à qui nous souhaitons, bien entendu, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Bonne lecture et très beau début d'automne !


Pour accéder au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .


 

 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée * Bec.


* qui rappelle, en passant, que, malgré son "e" final, Élisée est un prénom masculin (cf. le prophète biblique et le géographe libertaire...). 


mardi 31 août 2021

Éditorial

 

n° 64 (septembre 2021)

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

Rappel : un nouveau numéro est mis en ligne le soir du dernier jour de chaque mois

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  






« [...] Je me suis aperçu que la poésie était toujours là où la marche reprenait,

qu'il fallait la réveiller et n'éveiller qu'elle. [...] L'ennemi le mieux masqué 

du poète est l'actualité. Il doit être toujours d'un bond en avant. 

Et l'actualité est une viande sournoise. La politique, une ortie qui fleurit. 

Un vieux fonds hérité de la sorcellerie, des bouffons talentueux qui s'agitent. 

La politique, c'est la malignité forcée. » 


René Char, entretien avec France Huser, 1971,

L'Atelier du poète, Gallimard, Quarto, 1996, p. 885.

 




Trente poètes pour le mois de septembre, dont huit nouvelles « recrues » : Nina Cabanau, Ionuţ CarageaLidia Chiarelli, Maxime Floriat, Jérémie Morel, Marine RoseBrune Sapin et Arnaud Vogelsang — à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Bonne lecture et très belle fin d'été (malgré la transformation de notre triste pays en « maison de passe »...)  !


Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf (téléchargeable et éventuellement imprimable), c'est .

 

 

 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


samedi 31 juillet 2021

Éditorial

 

n° 63 (août 2021)

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

Rappel : un nouveau numéro est mis en ligne le soir du dernier jour de chaque mois

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  





« Entre la matière et l'âme passent des courants. 

De même entre l'âme et tout l'univers.

Le poète est posté au lieu privilégié où se croisent ces forces. 

Elles le traversent, l'émeuvent et il les exprime. » 

(Henri Bosco, in Bulletin Henri Bosco, n° 1, novembre 1972, p. 11, 

cité in Sandra Beckett, La quête spirituelle chez Henri Bosco, Librairie José Corti, 1988, p. 161)

 

 



Trente-et-un poètes pour le mois d'août, dont cinq nouvelles « recrues » : Didier Günther, Louis RaoulHortense Raynal, Yvan Robberechts et Sidali Taleb  à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf (téléchargeable et éventuellement imprimable), c'est .


Bonne lecture et très belle suite d'été ! 

 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


PS : Blogspot ayant modifié sa structure sans m'en avertir, je ne sais comment remettre de nouveaux onglets... La lecture en ligne du nouveau Lichen risque d'en être fortement perturbée, mais ce n'est pas de mon fait. Sans possibilité de remédier à ce déplorable état de chose, je vais être contraint de cesser la publication... Désolé... !

 

mardi 29 juin 2021

Éditorial

 

n° 62 (juillet 2021)

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

Rappel : un nouveau numéro est mis en ligne le soir du dernier jour de chaque mois*

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  





« Les mots, les mots sont des coquilles de clameurs. 

Dans la miniature d'un seul mot, il en tient des histoires ! »

(Gaston BachelardLa poétique de l'espace

éd. Gilles Hieronymus, PUF, Quadrige, p. 253)

 


Trente-et-un poètes pour le mois de juillet, dont six nouvelles « recrues » : Alexandre Aumegasse, Suzy Desrosiers, David Paigneau, Henri Perrier Gustin, Olivier Petiot et Fabienne Roitel — à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf (consultable ensuite hors ligne et éventuellement imprimable), c'est .


Bonne lecture et très bel été !

 

 

 

 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.





* NB :  dans l'impossibilité matérielle d'assurer cette manœuvre 

le 30 juin, j'ai dû me résoudre à l'avancer exceptionnellement de 24 heures.

lundi 31 mai 2021

Éditorial 61

 

n° 61 (juin 2021)

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

Rappel : un nouveau numéro est mis en ligne le soir du dernier jour de chaque mois

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  






« J'écris un poème

J'évite encore la mort en écrivant un poème

j'écris un poème pour mourir plus doucement 

pour laisser après moi une sorte de feuillage

pour que des yeux voyant mon petit automne

se demandent s'il reste un peu de sève dans l'arbre. » 


Alain Borne, in Indociles, Club du poème, 1971, 

cité in Paul Vincensini, Alain Borne, Seghers, Poètes d'aujourd'hui, n° 224, 1974, p. 23).

 

 




Trente poètes pour le mois de juin, dont cinq nouvelles « recrues » : Jeanne Champel-Grenier, Gérard Cousin, Céline Mainguy, Thierry Pérémarti et Gaston Vieujeux — à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf (consultable ensuite hors ligne et éventuellement imprimable), c'est .


Bonne lecture et belle arrivée des beaux jours, enfin !

 

 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.



PS : ... et un grand merci à Colette qui a bien voulu m'aider à entrer un grand nombre de pages de ce numéro (opération longue et fastidieuse dont la perspective épuisait à l'avance ma pénible convalescence...) !


vendredi 30 avril 2021

Éditorial

 

n° 60 (mai 2021)

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  



« Ce qui fait la qualité d'un esprit poétique, c'est la proie de plus en plus 

dangereuse qu'il assigne au pouvoir illimité de son action. 

La poésie s'incorpore dans le temps et l'absorbe. 

[...] À l'embouchure d'un fleuve où l'on ne se jette plus 

parce qu'il fait du soleil sous les eaux, le poète seul illumine. 

Nouveau monde. [...] La beauté respirable, c'est sur cette vision 

que les poètes hissent le drapeau de l'au-delà. » 

René Char, « Propositions-rappel » 

[Le surréalisme au service de la révolution, décembre 1931], 

in L'Atelier du poète, Gallimard, Quarto, 1996, p. 165).

 

 

Trente-et-un poètes pour le mois de mai, dont trois nouvelles « recrues » : Le vagabond bleuMikki Muandali et Lancelot Roumier — à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; et pour obtenir la version .pdf, c'est .


Bonne lecture et joli mois de mai !

 



Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


mercredi 31 mars 2021

Éditorial

 

n° 59 (avril 2021)

Publication à périodicité mensuelle * ISSN 2494-1360

Rappel : un nouveau n° est mis en ligne le soir du dernier jour de chaque mois

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  


« Le lichen est devenu invisible, la plupart des gens ne le voient pas. 

Réparer cette familiarité des lichens qui nous entourent permet de se reconnecter 

à notre environnement naturel, notamment en ville.  [...] 

Les lichens sont une forme de résistance en conditions hostiles.[...]  

Cette nature symbiotique est subversive : elle invite à repenser le vivant 

davantage sous forme de coopération que de compétition. »

Vincent Zonca Lichens - Pour une résistance minimale (Le Pommier, 2020).

source : https://www.franceculture.fr/emissions/affaire-en-cours/affaires-en-cours-du-jeudi-28-janvier-2021

(signalé par l'ami Patrick Quillier, que je remercie)

 






Trente poètes pour le mois d'avril, dont sept nouvelles « recrues » : Béatrice Aupetit-VavinLénaïg CariouIsabelle DelpériéLoan DiazEfséStéphane Lambion et  Jennifer Lavallé — à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Bonne lecture, belle suite de printemps !


Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .



 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.



PS : Les personnes qui souhaitent recevoir le lien vers le format .pdf de la revue sans passer par Glou-glou-machin peuvent me demander de le recevoir directement par mail.