Julien Boutreux

malvoyante

l’an dernier j’ai consulté une voyante
et de tout ce qu’elle m’a prédit
absolument rien ne s’est produit
alors je me dis que j’y retournerai
c’est une non-voyante plutôt fiable
avec elle on est au moins certain
de ce qui ne se passera pas


suspens

je dois bien reconnaître qu’il y en a moi une indétermination
qui me pousse à ne rien faire
pas de ligne droite ni de chemin tout tracé
juste un mouvement flottant, porté par les courants
un désengagement généralisé
qui m’engage à ne rien toucher
ni tenter


nous-mêmes

nous
passons dans un espace froid
étrangers à nos propres contrées
nos maisons ne sont pas les nôtres
n’habitons rien
même pas nos corps
ni nos mots qui sont d’avant nous
ne parlons pas sinon pour ce qui n’a pas besoin d’être dit
ne savons rien
nous qui pensons à nous
qui pensons nous
suivons seulement la solitude d’innombrables avant nous
nos pas dans leurs pas
exactement identiques
appelons cela une identité





Né en 1976, Julien Boutreux vit près de Tours. Il publie poèmes et nouvelles dans une trentaine de revues (imprimées ou électroniques) depuis 2014. Un livret aux éditions La Porte : L’oiseau de pierre (2016). En 2017, il lance la petite revue de poésie Chats de Mars.

1 commentaire:

  1. Un regard amusé, comme revenu de loin, sur soi et les choses. Pas si facile à mettre en mots. Une réussite. "Malvoyante" est doucement irrésistible.

    RépondreSupprimer