Mémorial

 

Un poème d'Éric Jaumier

 


L'adversaire

 

pâle                  le feu

la jambe

courir

l'os

 

étayer le silence

la main 

négative

sur la paroi

un « je le jure »

ancestral

 

être à jour

venir à peau

 

souffler

sur cette main 

suspendue

 

brûlure pensive

 

 

meubler de pigments

cette main        brèche

 

jusqu'à la nôtre.

 

 



Artisan électricien, Éric Jaumier était autant passionné de littérature, de poésie que d'espace et de temps, de voyages... Il nous a quittés définitivement en juin 2020, alors que son recueil Blanc corbeau venait de paraître aux éditions Jacques Brémond. Présent dans les n° 29, 30, 36, 37, 38, 39, 40, 41, 42, 43, 44, 45, 46, 47 de Lichen, nous lui avons rendu hommage dans le n° 51 et continuons (depuis le n° 54) à publier (à titre posthume) des poèmes qu'il nous avait fait parvenir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire