Lucile Lagadec

Un grand A

Je regarde tes sourcils
Ils sont droits
Je sais pas ce que tu penses
J’ai du xylophone dans la tête
Tu te demandes ce que je pense
Il n’y a pas d’agressivité
Tu essaies de me retenir
Je suis déjà partie, pieds nus
Dans la brume
Et j’y serai encore à la rosée
Mais je serai rentrée pour le petit déjeuner.
Je te ferai du café.


No make up

Démaquille toi mon amour
Enlève un à un tous les artifices
Que la société t’a imposés
Je retire délicatement tous tes tatouages
Je les range dans une boîte
Pour qu’ils ne s’usent pas
Je tonds
Je veux ta peau nue
Je veux te retrouver
Comme t’avait ta maman
Lorsque tu étais bébé
Et qu’elle embrassait tes cuisses potelées
Et d’un amour étrange mais sincère
Je caresserai ta chair.







Lucile Lagadec, née le 02/01/1987 dins ch'nord, 30 ans, 1 m 59, 61 kg, 2 fils, 20 élèves, 43 carnets gribouillés, 24 km pédalés par semaine, 10 orteils. Signe particulier : très mal à l'aise avec les chiffres. Un blog : beuzegudr1.wordpress.com.

1 commentaire:

  1. Je n'ai pas les mêmes raisons que vous de ne pas aimer la peinture sur soi,mais votre désir de chair fraiche me fait frissonner, sorcière cannibale!

    RépondreSupprimer