jeudi 31 décembre 2020

Éditorial

 

n° 56 – janvier 2021

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  





« les lichens sont de vieilles âmes ayant quitté leur corps 

mais trop attachés à cette terre pour se résoudre à la laisser, 

retenues par le regret ou le remords, 

la tristesse ou la colère — ces illusions d'ici-bas. » 

(Julien Boutreux, Vous qui rampez sous ma peau

Le Contentieux, Toulouse, 2020, p. 36)

 



Trente-et-un poètes pour le premier mois de cette nouvelle année, dont cinq nouvelles « recrues » : Julien BalAmandin CouchéFrancis GonnetFrancis Leroy et Emir Schabia, à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .


Bonne lecture, belle suite d'hiver et... une meilleure année que la précédente !



 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


 

PS 1 : C'est avec fierté et joie que je signale à votre attention que Claude Vercey, dans la Une du "Magnum" du 18 décembre du site de la revue Décharge, consacrée à la "Voix nouvelle" Claire Cursoux (https://www.dechargelarevue.com/Voix-nouvelle-Claire-Cursoux.html), nous fait l'honneur de nous citer, en très belle compagnie« parmi [les revues] les plus hospitalières aux écritures débutantes et prometteuses (on les retrouve aussi, ce n’est pas un hasard, dans la bio-bibliographie de Philippe Labaune [...]) : la revue numérique Lichen, et la revue papier Nouveaux Délits ». (voir les Actualités de janvier 21, en ligne)


PS 2 : Non, cette fois-ci, je ne vous ai pas averti(e)s de la publication du nouveau numéro de Lichen. Le temps et l'énergie m'en ont manqué. Vous êtes plus de 560 (adresses réparties en 5 groupes d'envoi), donc c'est un travail plutôt long et fastidieux. Alors que, depuis l'origine (et où que je sois dans le monde), j'ai toujours mis en ligne dans les dernières heures du dernier jour de chaque mois le numéro du mois à venir. Il suffit donc de se souvenir qu'à partir de ce soir-là, votre Lichen est disponible, tout chaud sorti du four, toujours à la même adresse : https://lichen-poesie.blogspot.com (lien que vous pouvez inscrire dans vos favoris).

En outre, recevant de plus en plus de poèmes en vue de publication, j'ai d'ores et déjà huit numéros complets d'avance, soit jusqu'au mois de septembre 2021 inclus — et octobre est plus qu'à demi plein. Donc, je vous remercie de ne pas m'envoyer de nouvelles propositions avant le printemps prochain. 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire