mercredi 30 septembre 2020

Éditorial

 

n° 53 – octembre 2020

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  




« L'usage social de la liberté littéraire deviendra de plus en plus rare et précieux. 

Les grandes démocraties de l'avenir seront peu libérales pour les écrivains ; 

il est bon de planter très haut des poètes drapeaux comme Baudelaire.

On pourra les agiter de temps en temps, afin d'ameuter 

le petit nombre des esclaves encore frémissants. » 


(Guillaume Apollinaire, extrait de l'Introduction à l'Œuvre poétique de Charles Baudelaire (1917), 

reprise in Les diables amoureux, Gallimard, Idées, n° 445, 1981, p. 347). 

 



 

Trente-et-un poètes pour octobre (et pourquoi ne dirait-on pas « octembre » ?), dont six nouvellement arrivé(e)s : Amália CardosoMurielle El HajjAlban KacherLouise MoatyThierry Penhouët et Allan Sentinelle à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Bonne lecture et beau début d'automne !


Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .

 

 


Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire