mardi 31 mars 2020

Éditorial

n° 47 – avril 2020


« Car il faut tenter, toujours tenter — aujourd’hui plus qu’hier peut-être — 
de désencombrer le monde, la mémoire et les mots ; 
de chercher des éclaircies, en contrepoint 
à la marche sombre des corps. 
Car il faut écrire. Car il faut lire et entendre. 
Jusque-là. »
(Denise Desautels, « L’angle noir de la joie », extrait, 
reçu de Nadine Travacca pour ses vœux, le 9 janvier 2020) 



Trente jours en avril, donc trente poètes ; dont trois nouvellement arrivé(e)s : Pascale BarraudMustafa Kherbouche et Deea State, à qui nous souhaitons la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

Bonne lecture et bon printemps confiné à toutes et tous ! 

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .



Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.



PS 1 : Comme j'ai reçu de nombreux textes relatifs au confinement et à la situation exceptionnelle que nous vivons actuellement, j'ai pu composer un n° hors série « spécial confinement » auquel vous pouvez accéder soit par l'onglet spécifique, soit en cliquant ici. 

PS 2 : Courrier reçu, le 27 mars 2020 à 7 h 48 : « Mille "MERCI" à toutes les personnes qui font vivre et chanter la revue Lichen… Que d’énergies, que de travail ! Que de partages, expressions, rencontres d’âmes aux couleurs poétiques… Bien à vous tous et toutes. » (Claire Maignien).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire