Marine Dussarat


Sans ailes

Sans ailes
planer dans un rayon qui tangue
le temps est suspendu

Une enfant joue
à la marelle

La nuit suivante
ramène des vagues de chagrin
saignante de pierres accumulées
jetées par des mains aveugles

Au bord de la grève
elle a laissé l'empreinte de ses pas
et de ses rêves









Née à Dax, Marine Dussarrat écrit de la poésie depuis toujours. Vivant en Béarn près de la nature avec chats et chevaux, elle a publié plusieurs recueils : La Part de l'oiseau (Le Typograph, 1995), La Nuit-Guépard (Les portes ferrées, 1999), La Fenêtre du temps (TheBookEditions, 2011), À la marge, recueil de haïkus (Édilivre, 2015). « Plus que jamais le poète est nu à l’aube de chaque jour, mais être nu le rend libre » (Pablo Neruda). Son blog : http://emprises-de-brises.over-blog.com. Présente dans les n° 10, 11, 12, 13, 14, 15, 17, 18, 19, 21 et 24 de Lichen.

4 commentaires:

  1. Le bonheur et le chagrin, le début et la fin, les rêves s'installent et puis s'effacent... Tout est dit en finesse

    RépondreSupprimer
  2. Vous écrivez chaque fois du profond, du touchant, par une parole simple. C'est donc que simplement simple, elle n'est pas : une parole inspirée, voilà... +++++

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment, mais vous le savez elle vient comme ça... on ne sait comment...du profond oui, sans doute Clément

      Supprimer
  3. Pas mieux que Christina et Clément ******

    RépondreSupprimer