mercredi 31 mars 2021

Éditorial

 

n° 59 (avril 2021)

Publication à périodicité mensuelle * ISSN 2494-1360

Rappel : un nouveau n° est mis en ligne le soir du dernier jour de chaque mois

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  


« Le lichen est devenu invisible, la plupart des gens ne le voient pas. 

Réparer cette familiarité des lichens qui nous entourent permet de se reconnecter 

à notre environnement naturel, notamment en ville.  [...] 

Les lichens sont une forme de résistance en conditions hostiles.[...]  

Cette nature symbiotique est subversive : elle invite à repenser le vivant 

davantage sous forme de coopération que de compétition. »

Vincent Zonca Lichens - Pour une résistance minimale (Le Pommier, 2020).

source : https://www.franceculture.fr/emissions/affaire-en-cours/affaires-en-cours-du-jeudi-28-janvier-2021?fbclid=IwAR1477XjJlrB34vYE_5a5x2LQF33pAG_F8E4V7LizvTYcrWk3IrRAe-gZ2I

(signalé par l'ami Patrick Quillier, que je remercie)

 






Trente poètes pour le mois d'avril, dont sept nouvelles « recrues » : Béatrice Aupetit-VavinLénaïg CariouIsabelle DelpériéLoan DiazEfséStéphane Lambion et  Jennifer Lavallé — à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Bonne lecture, belle suite de printemps !


Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .



 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.



PS : Les personnes qui souhaitent recevoir le lien vers le format .pdf de la revue sans passer par Glou-glou-machin peuvent me demander de le recevoir directement par mail.

dimanche 28 février 2021

Éditorial

 

n° 58 – mars 2021

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  

 





« L'ouvrage d'un regard d'heure en heure affaibli

n'est pas plus de rêver que de former des pleurs,

mais de veiller comme un berger et d'appeler

tout ce qui risque de se perdre s'il s'endort. »

 

Philippe Jaccottet (1925-2021)

(« Le travail du poète », in Poésie (1946-1967), Gallimard / Poésie, 1071, 1994, p. 64)

à la mémoire de qui cette livraison de Lichen est dédiée. 

 


Trente-et-un poètes pour le mois de mars, dont onze nouvelles « recrues » : Anne BarbusseGeneviève CattaMarianne DeleageJean-Louis GaritteMichelle GrenierAmbroise MassonIren MihaylovaCalvin NgaoVictor OzboltArnaud Poupounot et Éric Scilien — à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Bonne lecture, belle arrivée du printemps !

 

Quant au « Gros Vide », que le cul lui pèle et que les bras lui raccourcissent !


Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .


 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.

 



PS : Saluons la mémoire également du poète Georges Bonnet (1919-2021), qui vient de s'éteindre, à l'âge de 101 ans, à Poitiers, sans jamais avoir perdu « [...] cette merveilleuse / et terrible nécessité d'écrire. » (Georges Bonnet : Dans une autre saison, éditions Folle avoine, Bédée, Ille-et-Vilaine, 1993 — merci à Didier Gambert). 

dimanche 31 janvier 2021

Éditorial


n° 57 (février 2021)

Publication à périodicité mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot) 

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  




« Un poète, c’est toujours un pays qui marche, boiteux parfois, 

cassé, cagneux, tangant, tout ce qu’on voudra, 

mais debout, en avant, dressé comme une forêt, 

même si c’est son ombre toujours sur la terre qu’on voit, ou son reflet. 

[…] Insatisfait toujours, qui qu’il arrive, traînant dans sa langue 

un pays d’exil, un paradis d’écho. »

(Guy Gofette, Verlaine d’ardoise et de pluie

Gallimard, 1996, Folio n° 3055, 2009, p. 30-31).

 

 

Vingt-huit poètes pour le mois le plus court de l'année, dont trois nouvelles « recrues » : Fanny DangladeJames Fleann et Pol Thomas — à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf (lisible ensuite hors connexion), c'est .

 

Je rappelle les deux points de mon « PS 2 » de l'éditorial du mois dernier :

1) J'ai décidé de ne plus avertir par mail de la publication d'un nouveau numéro de Lichen. En effet, depuis l'origine (et où que je sois dans le monde), j'ai toujours mis en ligne dans les dernières heures du dernier jour de chaque mois le numéro du mois à venir. Il suffit donc de se souvenir qu'à partir de ce soir-là, votre Lichen est disponible, tout chaud sorti du four, toujours à la même adresse : https://lichen-poesie.blogspot.com (lien que vous pouvez inscrire dans vos favoris).

2) Recevant de plus en plus de poèmes en vue de publication, j'ai d'ores et déjà huit numéros complets d'avance, soit jusqu'au mois d'octobre 2021 inclus — et novembre est plus qu'à demi plein. Donc, je vous remercie de ne pas m'envoyer de nouvelles propositions avant mai prochain. 

 

Bonne lecture, belle suite d'hiver !

 




Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


jeudi 31 décembre 2020

Éditorial

 

n° 56 – janvier 2021

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  





« les lichens sont de vieilles âmes ayant quitté leur corps 

mais trop attachés à cette terre pour se résoudre à la laisser, 

retenues par le regret ou le remords, 

la tristesse ou la colère — ces illusions d'ici-bas. » 

(Julien Boutreux, Vous qui rampez sous ma peau

Le Contentieux, Toulouse, 2020, p. 36)

 



Trente-et-un poètes pour le premier mois de cette nouvelle année, dont cinq nouvelles « recrues » : Julien BalAmandin CouchéFrancis GonnetFrancis Leroy et Emir Schabia, à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .


Bonne lecture, belle suite d'hiver et... une meilleure année que la précédente !



 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


 

PS 1 : C'est avec fierté et joie que je signale à votre attention que Claude Vercey, dans la Une du "Magnum" du 18 décembre du site de la revue Décharge, consacrée à la "Voix nouvelle" Claire Cursoux (https://www.dechargelarevue.com/Voix-nouvelle-Claire-Cursoux.html), nous fait l'honneur de nous citer, en très belle compagnie« parmi [les revues] les plus hospitalières aux écritures débutantes et prometteuses (on les retrouve aussi, ce n’est pas un hasard, dans la bio-bibliographie de Philippe Labaune [...]) : la revue numérique Lichen, et la revue papier Nouveaux Délits ». (voir les Actualités de janvier 21, en ligne)


PS 2 : Non, cette fois-ci, je ne vous ai pas averti(e)s de la publication du nouveau numéro de Lichen. Le temps et l'énergie m'en ont manqué. Vous êtes plus de 560 (adresses réparties en 5 groupes d'envoi), donc c'est un travail plutôt long et fastidieux. Alors que, depuis l'origine (et où que je sois dans le monde), j'ai toujours mis en ligne dans les dernières heures du dernier jour de chaque mois le numéro du mois à venir. Il suffit donc de se souvenir qu'à partir de ce soir-là, votre Lichen est disponible, tout chaud sorti du four, toujours à la même adresse : https://lichen-poesie.blogspot.com (lien que vous pouvez inscrire dans vos favoris).

En outre, recevant de plus en plus de poèmes en vue de publication, j'ai d'ores et déjà huit numéros complets d'avance, soit jusqu'au mois de septembre 2021 inclus — et octobre est plus qu'à demi plein. Donc, je vous remercie de ne pas m'envoyer de nouvelles propositions avant le printemps prochain. 

 

lundi 30 novembre 2020

Éditorial

 

n° 55 - décembre 2020

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot)

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com

 

                      



Trente-et-un poètes pour le dernier mois de l'année, dont dix nouvelles « recrues » : AdrasteSandrine DavinSandra DobekFrère JackCatherine LamagatNathalie LauroFidèle MabanzaClaire Lucie MaignienMaya Peters et Bérénice Shayaà qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Bonne lecture et belle suite d'automne (et arrivée d'hiver) et belle fin d'année !


Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf (consultable — une fois téléchargée — hors connexion et imprimable), c'est .

 

 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


samedi 31 octobre 2020

Éditorial 54

 

n° 54 – novembre 2020

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360


prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot


Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  




« [...] peut-être est-ce cela la poésie, [...] inventer un cadeau 

qui te suscite et te contienne, 

et tout ce que nous avons vécu ensemble 

dans ce vaste monde qu'il évoque et renouvelle, 

car si tu donnes, le monde est beau, 

ou le devient, 

valant la peine d'être donné. » 

(Georges LimbourLa Chasse au mérou, Gallimard, 1963, p. 99.)

 

 



Toujours un poète par jour, donc trente poètes pour novembre — dont cinq nouvelles recrues : André BeauAdonis BrunetMarc DurainAmélie Guyot et Nelson Jacominà qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .


Bonne lecture et belle suite d'automne, malgré cet absurde reconfinement !



 

 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


 

mercredi 30 septembre 2020

Éditorial

 

n° 53 – octembre 2020

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  




« L'usage social de la liberté littéraire deviendra de plus en plus rare et précieux. 

Les grandes démocraties de l'avenir seront peu libérales pour les écrivains ; 

il est bon de planter très haut des poètes drapeaux comme Baudelaire.

On pourra les agiter de temps en temps, afin d'ameuter 

le petit nombre des esclaves encore frémissants. » 


(Guillaume Apollinaire, extrait de l'Introduction à l'Œuvre poétique de Charles Baudelaire (1917), 

reprise in Les diables amoureux, Gallimard, Idées, n° 445, 1981, p. 347). 

 



 

Trente-et-un poètes pour octobre (et pourquoi ne dirait-on pas « octembre » ?), dont six nouvellement arrivé(e)s : Amália CardosoMurielle El HajjAlban KacherLouise MoatyThierry Penhouët et Allan Sentinelle à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Bonne lecture et beau début d'automne !


Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .

 

 


Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.