samedi 31 octobre 2020

Éditorial 54

 

n° 54 – novembre 2020

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360


prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot


Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  




« [...] peut-être est-ce cela la poésie, [...] inventer un cadeau 

qui te suscite et te contienne, 

et tout ce que nous avons vécu ensemble 

dans ce vaste monde qu'il évoque et renouvelle, 

car si tu donnes, le monde est beau, 

ou le devient, 

valant la peine d'être donné. » 

(Georges LimbourLa Chasse au mérou, Gallimard, 1963, p. 99.)

 

 



Toujours un poète par jour, donc trente poètes pour novembre — dont cinq nouvelles recrues : André BeauAdonis BrunetMarc DurainAmélie Guyot et Nelson Jacominà qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .


Bonne lecture et belle suite d'automne, malgré cet absurde reconfinement !



 

 

Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


 

mercredi 30 septembre 2020

Éditorial

 

n° 53 – octembre 2020

Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot

(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 

qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  




« L'usage social de la liberté littéraire deviendra de plus en plus rare et précieux. 

Les grandes démocraties de l'avenir seront peu libérales pour les écrivains ; 

il est bon de planter très haut des poètes drapeaux comme Baudelaire.

On pourra les agiter de temps en temps, afin d'ameuter 

le petit nombre des esclaves encore frémissants. » 


(Guillaume Apollinaire, extrait de l'Introduction à l'Œuvre poétique de Charles Baudelaire (1917), 

reprise in Les diables amoureux, Gallimard, Idées, n° 445, 1981, p. 347). 

 



 

Trente-et-un poètes pour octobre (et pourquoi ne dirait-on pas « octembre » ?), dont six nouvellement arrivé(e)s : Amália CardosoMurielle El HajjAlban KacherLouise MoatyThierry Penhouët et Allan Sentinelle à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

 

Bonne lecture et beau début d'automne !


Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .

 

 


Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.

lundi 31 août 2020

Éditorial



n° 52 – septembre 2020
Publication à périodicité (généralement) mensuelle * ISSN 2494-1360
prix : 1 mot
(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 
qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  




Trente poètes pour septembre, dont cinq nouvellement arrivé(e)s : Zoé BesmondCéline EscouteloupChris GiotArdalan Kalantaran et Marie-Do Laporte à qui nous souhaitons, comme de coutume, la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; et pour obtenir la version .pdf, c'est .

Bonne lecture et belle suite d'été (qui dure jusqu'au 22 septembre, il faut s'en souvenir : l'été ne se termine pas le 31 août, ah mais !) !




Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.



vendredi 31 juillet 2020

éditorial 51



n° 51 – août 2020
Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360
prix : 1 mot
(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 
qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  





Trente-et-un poètes pour ce mois d'août, dont 5 nouvellement arrivé(e)s : Maëlle NagotYves ArauxoNicolas Bonnet-MinassianLuc Mathon et Jean-Charles Paillet — à qui nous souhaitons la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

Et puis, comme nous l'avions annoncé le mois dernier, nous publions ici un dossier spécial (de huit pages) d'hommage à notre ami le poète Éric Jaumier.

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est

Belle suite d'été !




Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.

mardi 30 juin 2020

Éditorial


n° 50 – juillet 2020
Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360
prix : 1 mot
(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 
qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot
Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  


Ce n° 50 (cinquante, déjà !) est dédié à la mémoire du poète Tristan Cabral (Yann Houssin, 1944-2020) qui vient de nous quitter. 

Lire une belle interview de lui dans la revue Ballast, en cliquant  ici (https://www.revue-ballast.fr/tristan-cabral/)

J'avais eu le plaisir de le rencontrer en janvier 1985 (c'était à Vercheny, dans la Drôme, pour la naissance de la revue Grande Nature) et il m'avait offert et dédicacé son recueil Du pain et des pierres (Plasma, 1977) : 




Trente-et-un poètes pour le mois de juillet, dont huit nouvellement arrivé(e)s : Sandrine CeruttiStéphanie CrousaudAlain DavidPaul-Marie DessaintCathy JuradoJulie KisterSarah Lecina et Fabienne Moineaud à qui nous souhaitons la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen !

Pour accéder directement au sommaire de ce mois, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est


Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


PS : Et juste avant de mettre en ligne, j'apprends avec beaucoup de tristesse et d'émotion le décès prématuré de notre ami Éric Jaumier, artisan-poète. Nous lui consacrerons plusieurs pages d'hommage de notre prochain numéro. 

vendredi 29 mai 2020

Éditorial



n° 49 – juin 2020
Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot
(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 
qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot

Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  




« Il me reste encore à apprendre la chose la plus difficile qui soit, 
l'art de dire beaucoup de choses en peu de mots. » 
(Thomas Wolfe, dans une lettre, le 25 juin 1928)


Trente poètes pour le mois de juin, dont trois nouvellement arrivé(e)s à qui nous souhaitons la bienvenue dans les pages blanches et grises de Lichen Huguette BertrandCee Jay et Arzachena Leporatti !

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .

Bonne lecture et que la joie demeure toujours !


Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.


*

Courriers reçus

« Pensant à votre choix, désormais, de nombre d'intervenants dans les numéros de la revue : cette formule aide-mémoire, petite comptine insulaire — un état des lieux d'importance :
"Trenta dì conta nuvembre, cun aprile, ghjugnu è settembre. 
Tutti l'altri sò di trentunu è di vintottu ùn ci n'hè ch'è unu." 
(soit : Trente jours compte novembre, avec avril, juin et septembre.
Tous les autres sont de trente-et-un et, de vingt-huit, il n'y en a qu'un.) 
[Et si pas "29", en l'état, n'en soyons pas moins vigilants...] »(Paul D-A)

« Votre Lichen, c'est un champ de luzerne avec des coquelicots, des bleuets et des marguerites. C'est beau, ça change tout. On s'y attarde. On regarde. On n'ose pas abîmer. On respecte. On soupire d'aise. On souffle dessus pour voir si le vent du dedans fait un frisson sur votre paysage, parfois quelque chose bouge, c'est visible, c'est une brise légère. Au loin, des bosquets, le maquis sent la marjolaine, des genêts ont le jaune qui convient aux balais de printemps. La poésie y est reine souveraine sauvageonne, elle court court, gambade, sautille pour plus tard trouver un abri, un cabanon moitié écroulé, une hutte de berger, puis elle croque dans un quignon de pain, un oignon coupé en tranches, un bout de saucisson et la gourde de métal trempe dans la rivière, plus bas. Lichen, c'est ça. » (SN)

jeudi 30 avril 2020

éditorial


n° 48 (mai 2020)
Publication à périodicité (éventuellement) mensuelle * ISSN 2494-1360

prix : 1 mot
(l'accès et la lecture sont gratuits, mais nous demandons que chaque personne 
qui consulte et apprécie cette revue en ligne nous envoie, en échange, au moins un mot



Pour le don de mot et toute correspondance : lichenrevue@gmail.com  





« De presque toute littérature, on peut dire que c'est trop long. » 
(Jules Renard, Journal)

« J'écris brièvement. [...] S'étaler conduirait à l'obsession. » 
(René Char, Feuillets d'Hypnos [note 31], 
citations communiquées par Frédéric Perrot)




Trente-et-un poètes pour ce « joli mois de mai », dont sept nouvellement arrivé(e)s : Flora Divina-TouzeilUlrich Bakoumissa NgouaniLorenzo BalzarettiGuido CatalanoBérénice DelvertVincent Galois et Claire Gauzente.

Et, comme le confinement n'est toujours pas terminé, nous ajoutons un petit supplément de confit... avec une nouvelle et trois nouveaux venu(e)s : Anne-Sophie DubossonStéphan RiegelAlain Freixe et Christophe Condello.

Pour accéder directement au sommaire, c'est ici ; pour obtenir la version .pdf, c'est .

Bonne lecture et que la joie demeure !


Pour Lichen, le directeur de publication, Élisée Bec.

PS : J'ai laissé accessible encore pour ce mois le n° hors série (voir les onglets).