Clément G. Second


Entends-tu ? Note
(extrait de Ainsi, recueil en cours)


Un cri :  porte
l’excès au compte de l’utile
et en deçà,  note

Un rien : ah, note aussi
ce qu’il donne à l’attente
en soulagement

Sans oublier les entre-deux
qui te parviennent,
ce qu’ils confient ou taisent

Noter à petits signes

Dans leur tamis râpé de vide,
rendre raison intermittente
de la Basse tenue sous l’ordinaire
et la tonitruante ou faible humeur du monde.












Clément G. Second écrit depuis 1959 : poèmes (sortes de haïkus qu’il préfère nommer Brefs, sonnets, formes  libres), nouvelles, notes sur la pratique de l’écrit principalement. Plusieurs recueils en cours ou achevés, dont Porteur Silence (août 2017 aux Éditions Unicité de François Mocaër) et Encres de songerie, à paraître vers l'automne 2018 chez le même éditeur. Longtemps en retrait des échanges littéraires, a commencé en 2013 à collaborer à diverses revues pour l’ouverture et le partage : publications  dans Le Capital des MotsLa Cause LittéraireDécharge17 secondesÉcrit(s) du NordLichenLittératures brèvesNouvelles d’HarfangN47Revue PantounsPaysages écritsTerre à CielVerso ; bientôt dans Incertain Regard. Réalisations avec Agnès Delrieu, photographe (revues, blog L’Œil & L’Encre http://agnesdelrieu.wix.com/loeiletlencre). Proche de toute écriture qui « donne à lire et à deviner » (Sagesse chinoise), où « Une seule chose compte, celle qui ne peut être expliquée » (Georges Braque), et qui relève du constat d’Albert Camus : « L’expression commence où la pensée finit ». a1944@hotmail.fr. En cours de construction, son blog Carnets de flottaison sera ouvert dans quelque temps. Présent dans les n° 2, 3, 6, 7, 8, 9, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 19, 20, 21, 22, 26 et 27 de Lichen.

4 commentaires:

  1. J'aime ces notes semées dans un carnet de l'ordinaire, ces notes qui résonnent dans leur tamis râpé de vide, les intermittences du monde ! De l'encre qui vibre et fait vibrer... <3

    RépondreSupprimer
  2. Ces notes peuvent aussi figurer sur un portée. Carnet mouvant, flamboyant, que le vôtre.

    RépondreSupprimer
  3. Comme toujours, l'instant d'écriture, le "parler initial" (Heidegger), bref: la Poésie, saisie avec une extrême délicatesse. On vous reconnaît tout de suite, c'est beau et vrai.

    RépondreSupprimer