Yve Bressande


H . 00h86
l'ange est une fille
l'angeoleuse avec son nez mutin
l'angelesse avec ses seins pointus
l'angeline aux ailes plumeuses
où sont classés les anges
sont-ils parmi les immortels
celle-là joue de la flûte traversière
ne serait-elle pas une poupée B travestie
à ses côtés une sœur presque jumelle gratte une guitare
un père Noël les écoute
petit troupeau de rennes attentifs eux aussi
des nains des elfes des fées de drôles de trognes
improbable bestiaire en guise de chœur
« Fabrication artisanale » dit le sous-titre






Yve Bressande est apparu au siècle dernier, il réside actuellement sur la planète Terre et plus précisément il pendule entre la ville de Lyon (France) et la SibIsérie (Terres-Froides), s'agite au sein du collectif : « Le syndicat des poètes qui vont mourir un jour » (en espérant ne pas être le premier). Amateur à plein temps, citoyen du monde, diseur de poésie, comédien, colporteur de mots, agence de voyage pour mots en mal de langue, il les charrie d’une oreille à l’autre dans des cafés, des caves, des théâtres, à la médiathèque, à l'école, à l'usine, dans les rues, sur la place publique, chez des gens, dans un jardin, un squat, une mjc, un hôpital, sur un échafaudage, sous un hangar, à l'occasion d'un vernissage, d'un festival, etc. Ce poème est extrait de On se rapproche de l’infini, recueil en cours. Présent dans les n° 37 et 39 de Lichen.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire