Viktoria Laurent-Skrabalova


La fusion

Je me faufile dans les rues
qui se vrillent à ma peau.
Il est encore un peu tôt.
Même pour un clochard.

Le temps perdu

Le temps tictaque
En partition de baguette
D’un aveugle.
Il trébuche sur nos ombres.
Rentre dans les remparts
Qu’on a construit
Autour de nos cœurs
Fragilisés
Et se casse le nez.

Le temps est perdu
Sans son nez.
Ce point pour tenir
Deux aiguilles,
L’une pour le passé,
L’autre pour l’avenir.
Il se mêle,
Entremêle dans le tricot
De secondes présentes,
Premières passées.
Les moments s’entrechoquent
Déclassés.
Je me prolonge
Dans le bâillement
D’un ennui espacé.






Viktoria Laurent-Skrabalova est une auteure franco-slovaque vivant en France depuis treize ans.Elle a été primée dans de nombreux concours littéraires slovaques et tchèques pour sa poésie et sa prose. Ses livres sont publiés tant en Slovaquie qu'en France et elle participe à plusieurs revueslittéraires françaises (FlorilègeCe qui restePoésie Première...). Son dernier recueil de poésie, Le Berceau Nommé Mélancolie, est paru chez Chloé des Lys fin 2018. Son site d'auteure slovaque n'est pas encore traduit en français. Présente dans les n° 34 et 35 de Lichen.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire