Sophie Marie Van der Pas



Jardin fatigué

Jardin fatigué, soif, et puis, comment dire, cette chaleur qui pousse, prend la décision de revenir, pour goûter à nouveau la peau, un air de, je ne veux pas partir, l’armoire n’a pas trié les pulls, défraîchis, le soleil distrait descend ses marches de lumière, déjà une heure en moins, tu dors, à oublier le temps, les nuages t’accompagnent, ils tombent de lourdeur, sieste à la bouche ronde ensommeillée, septembre aux fruits piqués, les guêpes reniflent les derniers sucs, les poires  épuisées tombent une à une, les pêches enivrent, tu as raison d’être nu, allongé sur le sol à saisir une fin d’été, les frissons, tu les gardes pour la prochaine saison, devant les braises aux joues rouges, une autre chaleur, une autre fièvre, un repos peut-être une autre soif, pluie battante contre les volets, le retour d’une écriture creusée en sillons, profonde et pleine d’autres promesses, quand parfois la vie reprend ses labours avec l’oubli du dernier combat.








Née en 1954, Sophie Marie Van der Pas vit aujourd'hui en côtes d'Armor, après des années en Sologne. De 1977 à 1985, auteur-compositeur-interprète, elle hante les cabarets parisiens « Chez Georges », « Le bateau ivre ». Trente années plus loin, au fil des rencontres artistiques, elle reprend le chemin des mots, à travers la poésie qui ne l'a jamais quittée. Ses choix, ses regards, ses passions se posent aujourd'hui en Bretagne, qu'elle respire comme une évidence, sous le souffle du vent et de la côte d'émeraude. Présente dans les n° 3, 4, 6, 9, 12, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20, 21, 25, 26, 27, 38, 39 et 47 de Lichen

Aucun commentaire:

Publier un commentaire