Samuel Martin-Boche


L’arrêt de la peinture

Séance tenante 
remballer les couleurs avec les pinceaux
et comme on secouerait la poussière 
du costume et ses taches 
de rousseur
tourner le dos au modèle se laver 
les mains à l’eau du jour 
puis négligemment 
laisser retomber 
le geste au fond des membres
et la toile sans signature


Seuils

Debout face au seuil
maladroitement
retournant ses poches avec
les questions 
se demandant 
combien de clefs
encore essayer
pour déverrouiller l’une 
après l’autre les portes 
qu’on a bouclées 
en soi






Né en 1977 à Essey-lès-NancySamuel Martin-Boche vit aujourd’hui à Nevers. De 2001 à 2002, il a occupé un poste d’assistant de langue en Irlande du Nord, près de Belfast. Il a contribué aux revues de poésie ArpaDissonancesGrosTextesLe Capital des MotsPoésie/premièreRecours au poèmeVersoVoix d’encre, publié Rue du sombre (éd. Encres Vives, 2018) et participé au 4volume de l’Anthologie poétique Flammes Vives (2018). Il est présent dans les n° 26, 29, 30, 35, 39 et 40 de Lichen.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire