Richard Roos-Weil


Être là
                
Jeux de pourquoi
Dans la salle d’attente
Une coccinelle touche tendrement
Le dos de notre main

                            *

Cette lumière un peu fripée
Dans l’encadrement de la fenêtre
Que l’on lape boit 
À petites gorgées

Furent dessinés pour elle 
La cime des arbres 
Et nos paroles escarpées
Nos lèvres qui jouent
Sur des roseaux tremblants





Né en 1953, Richard Roos-Weil vit dans la région parisienne, où il est médecin hospitalierUn ouvrage a paru chez Encres Vives : Le parvis des ombres (2017). Plusieurs de ses poèmes ont été publiés dans des revues (papier ou numériques) : TraverséesARPA Les Archers, Le capital des mots et Ce qui reste. Ces deux poèmes sont extraits du recueil Paravent des joursPrésent dans les n° 18, 19, 20, 22, 26, 27 et 33 de Lichen.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire