Barbara Le Moëne


dans quel pré de l'enfance 
t’étais-tu trouvé 
étendu sur le dos
— nid d'herbes et de brindilles —
à contempler le ciel 
            il faut rentrer — disais-tu
            le vent fraîchit
mais quand tu revins du dehors
te saisit le silence de la maison 
comme petite mort

*

lorsque l'hiver allume
la lampe près de la fenêtre 
            quelqu'un 
au dehors 
            quelqu'un sait 
le corps est habité
nous sommes au monde 
et sur les battements du temps 
les ailes se calquent
            captives 
du halo tiède 
de la lampe 





Barbara Le Moëne a publié trois recueils de poèmes et des textes dans des revues papier ou en ligne (Traction-BrabantContre-AlléeÉcrit(s) du NordVersoCabaretTerre-à-cielBacchanales). Elle peint aussi. Son site : http://barbara-le-moene.wixsite.com/artiste/poesie-1. Ces poèmes sont extraits du recueil inédit Maison du vivrePrésente dans les n° 39 et 40 de Lichen.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire