Aline Recoura



Nourrice

On s'est tapé avec mon mari
je me laisse plus faire je rends les coups
ce gros fainéant dans son canapé 
ça change pas quoiqu'il arrive 
lui le chômage c'est son boulot 
j'ai tiré les cheveux des gosses 
j'ai voulu acheter des corn flakes mais j'ai pas d'imprimante 
je sais pas écrire très bien ils m'ont pas cru 
ils pensent que mon mari est nourrice 
y'a encore plus la police que d'habitude dans le quartier 
j'ai eu une amende je pourrais pas payer 
même si mes patrons débordés par leurs gosses qu'ils savent pas gérer 
veulent que je vienne 
ils habitent Versailles j'en ai pour une heure de transport 
j'avais de la fièvre et envie de vomir 
ils voulaient quand même que je vienne 
ils ont fini par dire quand vous allez mieux 
appelez-moi 
la nourrice c'est moi

°

Son fils 

Elle a peur pour son fils
il est à l'hôpital tous les jours
auprès des personnes âgées
c'est son travail les vieux 
il n'a droit qu'à
deux masques
par jour 

c'est la cohue
pire qu'au marché 

Son mari et elle
au retour des courses
passent tout à
l'eau de javel 
même les semelles
de chaussures 




Éprise de lecture et d'écriture dès l'enfance, Aline Recoura cultive ces passions tout en travaillant comme professeur des écoles.  Co-créatrice du collectif « Les Déméninges » :  quatre femmes sur scène qui disent leur textes. C'est sa première apparition dans Lichen.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire