Marc Guimo

Image 1

Un jour
Est apparu
Retranché au fond du jardin
Un taxi à l’arrêt
Définitif
Personne aux commandes
Mais à l’arrière
Si on fait le compte
Il y a un homme un peu râleur
Une femme qui lui sert de cerveau
Et sous sa paume
Un chat noir
Qui lèche à nouveau
Son rêve de voyager seul

*

Elle part se coucher mais je ne la suis pas
Je ne travaille pas demain
Je veux écrire encore un peu
Je me sens bien au format A4

*

L’essentiel du travail du poète
Est de ralentir le temps, la société, le vivant
Et de forcer l’ensemble et l’entropie
À s’assoir à une table et à picoler







Né en 1976, Marc Guimo vit actuellement en Seine-et-Marne mais il n'a pas trop le choix. Quand il n'est pas au travail, il écrit des textes, des projets, s'interroge sur la réalité et sur le corps, se demande comment travailler moins pour lire et écrire plus,  privilégie la piscine aux autres sports, va voir de près les autres et dort quand son corps est d'accord. Il faut lire absolument son texte « La poésie, personne n’en lit » sur son site (http://www.marcguimo.com/premieres-dispersions). Les poèmes ci-dessus font partie d'un recueil en cours intitulé Réalité dispersée, que l'on peut retrouver sur son site ainsi que sur son blog (realitedispersee.blogspot.fr).

1 commentaire:

  1. Un petit blanc sec pour moi et deux doigts de Richard Brautigan.

    RépondreSupprimer