Le Golvan

Jours (sept autres inédits)


Tu t’inventes un métier de style, de tortues en détresse et de manche à balai ; un avenir en capharnaüm pour mes oreilles qui n’entendent déjà plus bien, passée ta voix.

*

Viendra un jour le scrupule d'une redite sur ma page d’exilé, au titre de ma seule paresse. On me verra recuire le feu sans attendre Vendredi. D’un coup de doigt, te cacher notre île.

*

Ta grande féminité tire encore quelques manches sur une coulure de nez, dans des complications de gestes où tu te dépasses. Elle se parfait devant moi, aux aguets. Le temps vibre : en place de ce grand-père tout à fait disparu, je sais du pêcheur qu’il ne reniait rien de sa ligne et la suivait où qu’elle sonde ; concevoir toutes les prises à venir, et la vase qui se lève au moindre soubresaut. Lui s’essuyait sur son jean. Je t’ai longtemps regardée.

*

Il y aurait entre nous matière à plus grand que nous. C'est, dit-on, l’ordinaire du sort d'écrire, sa promesse. Mais rien ne nous grandira plus que l’échange d’un silence. Nos mains ensemble ne topent rien.

*

Ton corps mue et craque sa chrysalide au toucher d’un regard, lorsque fermer les yeux t’oublierait tout autant.

*

Les pans domptés que tu coiffes de part et d’autre de tes joues satinent doucement sous le frottement ouvrier. Tu pratiques sans souci et fais danser tes coudes. Ils récitent dans l’air l’encyclopédie millénaire de la brosse à cheveux.

*

Ce n'est pas qu'il y avait besoin d'écrire mais qu'il aurait tellement fallu sinon. Dans un jardin d'archevêché où le soleil ferait pourtant peser un souvenir, nous sirotons à la paille la paix de chaque après-midi sans direction du temps. Notre vérité reste sonore à tous les langages.


  




à Gien en 1971,  Nicolas Le Golvan y enseigne le français. Ses travaux d'écriture touchent de nombreux domaines littéraires : il a publié trois romans, deux recueils de nouvelles, une pièce de théâtre, un recueil de poésie). Il participe également à plusieurs revues de création littéraire, dont Décharge, Dissonances, Squeeze, Inédit nouveau, Le cahier du Baratin, L’Ampoule, La Revue des ressources, Moebius, Incandescentes... Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Le_Golvan

2 commentaires: