Fabrice Lacroix

Le rosier de Damas

Je lis le poème sacré. Il parle de sexe et de mort.
Un rosier y fait l'amour. La jeune fille qui le reçoit
et qui est le printemps se déchirant aux épines d'or
saigne admirablement des milles plaies du désir.
De ses lèvres elle cueille les roses innombrables qui
aussitôt fanées et dispersées refleurissent en boutons
que répand à ses reins l'indivisible nuit dans l'odeur
satinée des grands massacres et dans l'étoilement
de sa grenade à jamais féminante.










Fabrice Lacroix

Vivant en Gascogne, il participe à des salons du livre et propose des animations sur la poésie en milieu scolaire. Il publie depuis plus de trente ans des recueils de poésie. Son inspiration est puisée dans l'image idéalisée de la femme et dans la nature, deux sources qu’il aime intimement mêler. Ses auteurs de prédilection : Baudelaire, Char, Gustave Roud, Rilke, Appolinaire, Jouve, Amandine Marembert, et bien d'autres encore.

1 commentaire:

  1. Un de mes poèmes préférés de ce nouveau numéro. Je trouve très belle cette poésie. D'abord la féminité est bien mise en valeur, et enfin l'ensemble est vraiment beau. Bravo à vous, poète!

    RépondreSupprimer