n° 1 (mars 2016)

publication à périodicité imprévisible
prix : 1 mot

Grands consommateurs de cette denrée, nous demandons que chaque personne 
qui consulte et apprécie ce blog nous envoie, 
en échange, au moins un mot (un substantif, un verbe, un adjectif ou un adverbe). 


Au sommaire de ce premier numéro :










pour lire les textes, cliquer sur le nom de l’auteur(e).


Rubrique "Vu et approuvé" (petit reportage sur un événement culturel)

3 commentaires:

  1. Les Lichens
    par René Char
    Je marchais parmi les bosses d'une terre écurée, les haleines secrètes, les plantes sans mémoire. La montagne se levait, flacon empli d'ombre qu'étreignait par instant
    le geste de la soif. Ma trace, mon existence se perdaient. Ton visage glissait à reculons devant moi. Ce n'était qu'une tache à la recherche de l'abeille qui la ferait fleur et
    la dirait vivante. Nous allions nous séparer. Tu demeurerais sur le plateau des arômes et je pénétrerais dans le jardin du vide. Là, sous la sauvegarde des rochers,
    dans la plénitude du vent, je demanderais à la nuit véritable de disposer de mon sommeil pour accroître ton bonheur. Et tous les fruits t'appartiendraient.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment pour ce bel écho. René Char est un compagnon précieux depuis longtemps pour moi.

      Supprimer
  2. Si tu dors près la source en vrac, dans les frasques d'un bel été, - en habits d'or, mais déchirés - avant que l'hiver ne dévaste...
    Alors réveille-toi,oiseau! - Un papillon, le renouveau... Ecoute chanter le grillon.

    RépondreSupprimer