Aude Courtiel

Femme à la mer
Combien de temps elle flotte ?
Combien de peaux ?
Des couches
Des plus ou moins vraies
Des plus ou moins fausses
Des promesses
Des effluves
De fauve
Des chiens des chiennes et du velours
À un poil près pointait le bruit du vent
Silence
Encore du temps
À la surface de la lune
Pour soutenir le foutre
Pour dilater la blessure
Prendre le large
À l’horizon qui sait, le chant des sirènes
Combien de temps flotte avant les sirènes ?
Femme marine à deux queues
En vie d’être en soi
En vie d’un toi
 (Non publié mais interprété dans le spectacle “Du chien et du velours”,
duo poésie-violoncelle par Aude Courtiel et Laurent Besson)



Une seule vie pour tenter. Arpenter. Creuser. Témoigner.
Tirer les fils. Les bons. Les borgnes. Discrets. Dans la rigole.
Déplier les yeux. Laisser couler. Se laisser prendre. Pendre et tomber.
Résonner. Éclater la joie. Échos par tous les sens.
Pair. Impair. Chance bohémienne.
Sons qui déraillent. Des crocs qui rouillent. Déverrouiller ?
Tourner, rouler. Jubiler. Instants volés. Garder l’émail un peu.
La vie rêvée.
Combien de temps vit un homme ?
Combien de temps est-il mort ?
 (Inédit)






Née à Nîmes en 1987, Aude Courtiel est diplômée du Conservatoire d’art dramatique et de danse contemporaine, elle étudie les lettres modernes et la philosophie. Aujourd’hui auteure et danseuse, elle travaille pour une maison d’édition. Publications : La folle amarante (Sansouïre, 2012), Quatuor à Corps, avec Daniel Leuwers, Enán Burgos & Constance Chlore (Pleamareditorial, 2013), Femme à la mer (Sansouïre, 2016). Certains de ses textes sont publiés dans des journaux et revues littéraires (Inferno, Décharge, Le Poing, Mosaïque, Aria, Le Pan poétique des muses...).

1 commentaire:

  1. Une dérive exprimée avec grande sensibilité. L'envie mènera sans doute à la quête... Merci.

    RépondreSupprimer