Ana Minski

Extraits de mondes


1.

Sourires de barreaux
Cisailles d’œils empaillés
Les forêts mortes recouvrent
Les lèvres anonymes
Les orteils : gelée de goudron...

Le souffle des multitudes
Brouille le mur des exécutions
Dards lucides d'humiliation
La cadence des hanches
Est jour et nuit
Aucun sexe ne s'y abreuve

À creuser on déchire
Les étoffes
Et la chaleur
Doigts gourds
Effrite l'humus :
Tison de lave oubliée

Des saisons aux astres
Gicle le sang des extractions










Se promènant entre le Val-de-Marne et les Pyrénées, tour à tour documentaliste, archéologue, femme de ménage, chômeuse..., Ana Minski a publié quelques poèmes et nouvelles (Le Capital des mots, Les Corrosifs, Créatures, Les tas de mots, Les Artistes Fous Associés, La gazette de la lucarne) et elle peint depuis 2011 : http://mitaghoulier.blogspot.fr/.

5 commentaires:

  1. Un Espagnol pourrait parler pour ce texte aussi de "tremendismo" poétique, cette sorte de réalisme extrême (tremendo suignifie terrible !)dont la puissance fait la beauté. Mais... où est le dessin ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! Désolé, Ana, Clément et tou(t)(e)s les autres, c'était une erreur de ma part : un "copier-coller" non pertinent ? Accusons la chaleur qui trop pique... Mais me voilà revenu au pays, sous la pluie de pré-printemps alpin : ça va aller droit maintenant ! Toutes mes excuses ! (Elisée — que cet ignoble appareil informatique me déforme immédiatement en "enlisée", non mais des fois !!! Y'a plus d'respect !)

      Supprimer
    2. La chaleur et l'informatique m'enlisent souvent, je ne peux donc en vouloir à celui qui chemine en terrain inhabituel... Bon retour au pays de la Nyctale !

      Supprimer
  2. De fortes images et une belle rage.

    RépondreSupprimer
  3. Merci ! Vos commentaires me touchent beaucoup ! Beaux, forts, stimulants...

    RépondreSupprimer